Dictionnaire de rimes Le Blog

Le même jour pour tous

Auteur: Paul Eluard
Année: 1944

I
L’épée qu’on n’enfonce pas dans le cœur des maîtres des coupables
On l’enfonce dans le cœur des pauvres et des innocents

Les premiers yeux sont d’innocence
Et les seconds de pauvreté
Il faut savoir les protéger

Je ne veux condamner l’amour
Que si je ne tue pas la haine
Et ceux qui me l’ont inspirée

II
Un petit oiseau marche dans d’immenses régions
Où le soleil a des ailes

III
Elle riait autour de moi
Autour de moi elle était nue

Elle était comme une forêt
Comme une foule de femmes
Autour de moi
Comme une armure contre le désert
Comme une armure contre l’injustice

L’injustice frappait partout
Étoile unique étoile inerte d’un ciel gras qui est la privation de la lumière
L’injustice frappait les innocents et les héros les insensés
Qui sauront un jour régner

Car je les entendais rire
Dans leur sang dans leur beauté
Dans la misère et les tortures
Rire d’un rire à venir
Rire à la vie et naître au rire.

19 novembre 1944.

Retour en haut

Signaler une erreur