Dictionnaire de rimes Le Blog

Corps idéal

Auteur: Paul Eluard
Année: 1963

Sous le ciel grand ouvert la mer ferme ses ailes
Aux flancs de ton sourire un chemin part de moi

Rêveuse toute en chair lumière toute en feu
Aggrave mon plaisir annule l’étendue

Hâte-toi de dissoudre et mon rêve et ma vue.

Retour en haut

Signaler une erreur